Great North Surf Expedition nº 9


....

Aujourd'hui s'achèvent nos 4 jours de repos à Alyeska. Ils nous ont permis de nous remettre de nos blessures, et de nous gonfler le moral à bloc! Un grand merci à Keith pour sa gentillesse et sa confiance spontanées de nous avoir prêté sa cabin, et à Drew, pour l'accueil chaleureux qu'il nous a offert. Deux hommes remplis de valeurs humaines sans qui rien de tout ça n'aurait été possible.

Mais le confort n'est que de courte durée. À peine habitués à sentir bon et à manger normalement, il est temps de tout packer et de lever le camp. La chance nous sourit une fois de plus puisque c'est sous un soleil de plomb, digne de notre été français, qu'on repart on the road again en direction de l'entrée du Crow Pass Trail, sentier d'altitude qui nous emmènera à plus de 1100 mètres. Il sera le plus haut de notre expédition, et devrait nous apporter une belle quantité de neige. On est excités comme des puces à l'idée d'enfoncer nos chaussures sur des murs enneigés ou de déployer notre tente dans la neige.

..

Drew dropped us off at the start of the Crow Pass Trail. Our sole objective for the day was to reach the alpine lake near the pass, some 700m of elevation higher, and make camp. That way we would be surrounded by mountains, with a good view of snowy peaks.

On the way we meet Nicolas, a Swiss guy who just spent 3 months around Alaska (and summiting Denali no less). He leaves close to where Cyril is used to ski in Switzerland and we promise ourselves to keep in touch so that we can go ski touring together. He is aspiring to become a mountain guide and we have been thinking about getting more serious about mountaineering after Alaska so it seems like we could have fun!

....

....

La reprise est plus facile que prévue. Après une section de route nous expulsant de Girdwood, c'est 4 kilomètres de montée sur un sentier escarpé qu'on avale en deux heures en pensant reprendre tranquillement. Preuve que ces 4 jours de repos ne nous ont pas fait perdre notre entraînement de ce dernier mois. Au milieu de cette partie on fait la rencontre de Nicolas, un jeune Suisse de 27 ans, qui s'entraînait pour l'obtention de son diplôme de guide. Il se remet tout juste de l'ascension du Mont Denali, point culminant du continent Nord Américain, 6120 mètres d'altitude, en 11 jours. Rien que ça! Le type pèse clairement. Passionné de montagne, il nous raconte ses exploits (dont le trail du Mont Blanc, faisant 170 kilomètres) et se permet de nous donner quelques conseils concernant les faces qu'on serait apte à grimper sans être assurés, proche de la zone où l'on veut planter notre tente.

Enfin! Un peu de haute montagne. La neige craque sous nos pieds, et se fait de plus en plus profonde. On arrive à Crow Pass sans encombre, devant un lac couleur émeraude, dominé par une cabin magnifique. Celle-ci est réservée aux touristes. Pas question d'y camper à côté. On décide ni une ni deux de grimper en direction d'un cirque, surplombant la vallée. On a trouvé notre spot. 1250 mètres. On monte la tente et profite pleinement de cette vue panoramique à couper le souffle. Puis, c'est en regardant tous les deux le couloir que Nicolas nous a conseillé de faire qu'on décide de se lancer sans hésiter.

..

The climb to the pass is fairly easy, there is quite some snow left but the traverses aren't exposed at all. When we get there, we quickly glance at the cabin with envy but people are occupying it so we climb a bit higher above the lake and set camp. In the end our view is waaaay better! So much better that we decide not to put the tarp so we can later fall asleep with a good view of the mountains above.

But before the sun sets (it actually never really sets at this time of the year), it's time to play! We want to try to reach a summit not too far above us. To get there, it's either we hike around the lake and then climb up a rocky ridge, or we climb straight up in the snow. It doesn't look too steep from where we are and we decide for the latter, only to realize in the middle of it that we might have been a bit ambitious... one miss-step and we would slide straight in the lake a few hundred meters below us. That's when we decide to go back a bit and then slide on our feet  (Cyril) or bottom (Arnaud) to lower elevations. This actually so much fun that we decide to climb up again for some more slides.

....

 

....

Équipé seulement d'un bâton chacun et de nos appareils photos, on commence les premiers pas vers cette paroie d'apparence relativement simple à escalader. Plus on grimpe moins nos pas sont sûrs. La pente s'accentue, et la neige décroche pour nous rappeler qu'elle fond vite sous cette chaleur. On décide donc prudemment d'effectuer une transversale, pour rejoindre une crête moins raide et moins enneigée. On atteint les roches qui elles aussi ne tiennent pas. Par sécurité on décide donc de rebrousser chemin, donc de descendre ce qu'on a déjà escaladé. Cyril se jette, genoux fléchis, et dévale la pente comme s'il avait des skis aux pieds. Arnaud ne manque pas de suivre. Cette session de "ski" improvisée au dessus d'un paysage somptueux clôt cette belle journée tant attendue. Sans le double toit de notre tente, on s'endort entourés d'un cirque de montagnes nous offrant un spectacle magnifique.

..

The next day we have a few traverses left on the snow but soon we are back under the snow line. And then under the tree line as well. We had been warned by many people that the crossing of Eagle River could be tough, especially on warm sunny days like today. This is the reason we woke up around 6am to try to get there early. But when we arrive around 12pm (yes, that's a long walk down from the pass...), we have a pleasant surprise: it looks super easy compared to what we have been through on the Resurrection River Trail! And it not only looks easier, it actually is. In a matter of minutes we are on the other side. The current wasn't strong but we are still wet up to our hips so we decide to make camp early so that we can enjoy the sun and dry our clothes.

....

 

 

 

....

On décampe de Crow Pass le lendemain matin sous un soleil radieux. 900 mètres de dénivelé négatif jusqu'à Eagle River. Attention aux genoux ! On entame la descente dans la neige, en suivant les quelques rares traces longeant un flan de montagne. C'est raid, et vu comme la pente est exposée, il n'est pas conseillé de glisser... 200 mètres plus bas, la pente s'adoucit. Ni une ni deux, on se jette sur les fesses. Une session de luge ne se refuse pas!

Les genoux commencent à faire mal. Sans oublier qu'on a plus de 25kg sur le dos à descendre. En arrivant à la rivière, une odeur attite notre attention. Moins forte que la nôtre à laquelle on s'est habitué, mais ressemblant plus à une odeur de carcasse. Il s'agit en effet de celle d'un élan (moose). Il ne faut pas traîner là, car quand il y a de la viande, les ours sont souvent dans les parages. Le trail de Crow Pass qu'on est en train emprunter est d'ailleurs fermé pour cette raison... (mais ça on ne l'apprendra que fois sortis du trail).

Quelques minutes après, c'est la moment tant attendu : la traversée de la rivière. On nous en a déjà parlé à Alyeska. Tout le monde nous a prévenu de faire attention car les flots sont hauts à cette époque de l'année. À l'endroit le plus adéquat pour traverser, on se lance ! L'eau est glaciale mais ne dépasse pas les cuisses. Un jeu d'enfant par rapport à ce qu'on a vécu sur le Resurection Trail. Arnaud en profite pour laisser sa paire de chaussures de montagne en piteux état pour les marcheurs souhaitant traverser à leur tour sans mouiller les leur (telle est la tradition). Grand moment d'émotion.

..

The crossing of Eagle River is still an important step in our journey: it's the place whereArnaud's mountaineering boots begin their second life. After 10 years of good use, they are pretty worn off and even the glue can't fix them anymore. But because it is some sort of tradition to leave old shoes on both sides of the crossing so that people can cross with them and then go on hiking with their own dry pair of shoes, this is where the boots will stay. Thankfully, Arnaud's brothers teamed up to send him his other hiking boots to Glennallen!

....

....

Après avoir campé non loin de la rivière, on repart direction Eagle River, ville depuis laquelle on se dirigera vers Glennallen. Les jambes sont lourdes. Les derniers kilomètres du sentier sont très escarpés et techniques. Pierres, ruisseaux, racines, rien ne facilite notre avancée. Arrivés à la route rejoignant la ville, on souffre. Mais on sert les dents et on arrive à boucler les 15km restant jusqu'à la ville dans laquelle on trouve de la connexion internet pour vous envoyer ces nouvelles devant une librairie. Couchés 4am dans un campground miteux, sous des trombes d'eau.

..

The next day when we wake up we decide to try to go until the end of the trail (around 15km) and then all the way to Eagle River (15 more km on the road). So we hike all day, sweat like nothing we have so far in Alaska  (who would have thought??), and finally reach our objective at 9pm. Now is the time to upload the photos of the next few days, write some news that you might enjoy reading right now. When we are done around4am, we head to the woods and pitch our tent under pouring rain.

....

....

Arnaud & Cyril

Suivez-les sur :
..
Arnaud & Cyril
Follow along on:
....