GREAT NORTH SURF EXPEDITION Nº 14


....

On est accueilli chaleureusement par Jack et sa femme Laura, ainsi que le reste de la famille. Jack nous renseigne sur la région et ses divers spots de surf. On écoute avec attention ses anecdotes et histoires de rencontres avec les nombreux pro surfeurs venus surfer depuis les années 90. Son fils Nate nous propose gentiment de nous loger dans la maison qu'il est en train de construire. Cela nous permet de nous reposer quelques jours et de faire sécher nos affaires.

..

We are warmly welcomed by Jack, his wife Laura and the rest of the family. Jack tells us about the region and its various surf spots. We listen attentively to his anecdotes and stories of encounters with the many pro surfers come to surf here since the 90s. His son Nate kindly offers us to put us in the house he is currently building. This allows us to rest for a few days and dry our gear.

....

 Yakutat 38

....

On en profitera pour en apprendre plus sur lui et son impressionnant panel d’activités : en plus d’être professeur au collège de Yakutat, il pêche (commercialement ainsi que pour les besoins en nourriture de sa famille), chasse l’ours noir et l’élan pour la viande, cherche de l’or, trappe pour la fourrure (lynx, martes, loups, coyotes et gloutons), construit sa maison lui-même et on en passe.

Puis on installe notre camp sur la plage face à l’océan. Mais bien vite, on déchante. Il pleut sans arrêt, le vent souffle et les vagues ne se montrent pas. C’est à ce moment que comme par miracle, Jack vient nous récupérer sur la plage et nous propose un deal : lui et Laura nous logent et nous nourrissent et en échange on les aide sur des projets de construction ainsi qu’à couper et stocker du bois pour l’hiver. On accepte sans hésiter !

..

We enjoy this opportunity to learn more about him and his impressive range of activities: in addition to being a high school teacher, he fishes (both commercially and for subsistence), hunts black bear and moose for meat, seeks gold, traps, and so on.

We then install our camp on the beach facing the ocean, but soon become disillusioned. It rains all the time, it’s super windy, and the waves do not show. At that moment Jack miraculously comes and picks us up on the beach to offer us a win-win deal: room and board in return for help with projects around the garage as well as cutting, splitting and storing wood for the winter. We accept without hesitation!

....

 Yakutat 43

Yakutat 44

....

S’ensuivent alors des journées bien remplies : on surf le matin, on travaille dans le garage ou on coupe du bois l’après-midi, puis on retourne surfer le soir si on a le courage. On aura de quoi surfer presque tous les jours pendant un mois. Ça sera aussi pour nous l’occasion de faire deux nouvelles expériences : la remontée de lignes de pêche au halibut de Nate et les aurores boréales par une belle nuit étoilée.

..

From this point, our daily routine will be the following: we surf in the morning, work in the garage or cut wood in the afternoon and then go back to surf in the evening if we still have some energy left. We will manage to surf almost every day for a month. We will also have some firsts during this month: seeing Nate and his family fishing for halibut, and witnessing the northern lights for the first time. Pretty cool!

....

 Yakutat 3

Yakutat 13

Yakutat 16

Yakutat 19

Yakutat 23

Yakutat 26

Yakutat 37

Yakutat 42

....

A Yakutat, les possibilités de surf sont infinies. Il y a presque toujours un endroit qui fonctionne et il y en a pour tous les gouts : des beach breaks, des point breaks, des droites, des gauches, des vagues molles pour le longboard, des vagues creuses pour les shortboard ou le bodysurf. Après Kodiak, il ne nous restait plus qu’une shortboard, mais Jack nous laisse utiliser les planches de location. On peut donc adapter la planche aux conditions. En plus de ça, Pure Slo nous a confectionné une handplane pour le bodysurf, ce qui fait vraiment la différence dans les vagues creuses pour prendre plus de vitesse !

..

In Yakutat, surf possibilities are endless. There is almost always a place that works and there are waves for everyone: beach breaks, point breaks, rights, lefts, soft waves for longboarding, hollow waves for shortboarding and bodysurfing. After Kodiak, we only had one shortboard left, but Jack lets us use the rental boards. We can thus adapt the board to the conditions. On top of that, Pure Slo has crafted us a handplane for bodysurfing, which really makes a difference in hollow waves!

....

 Yakutat 5

Yakutat 6

Yakutat 51

Yakutat 52

Yakutat 53

....

Graveyard est certainement le spot le plus scénique de Yakutat. Quand il fait beau, on peut y surfer avec dans un décor à couper le souffle : une gauche parfaite qui déroule le long de la plage, les iles de la baie de Yakutat en second plan et une chaine de montagnes enneigées dont le mont St Elias en arrière-plan. Malheureusement sur ce spot les vagues ne se manifestent que si la houle est bien orientée et d’une taille suffisante, et à marée basse. Il nous faudra attendre les derniers jours de notre séjour pour en faire l’expérience avec deux amis de Jack, Dylan et Ryan, qui sont en villes pour quelques jours. Des gauches parfaites, creuses et rapides d’environ 1m50, qui déroulent sur 200 mètres ! On les surf en alternant shortboard, longboard et bodysurf. Des vagues dont on se souviendra pendant longtemps, on en est certains.

..

Graveyard is certainly the most scenic surf spot in Yakutat. When the weather is good, one can surf with a breathtaking view: a perfect left that runs along the beach, the islands of the Yakutat Bay in the background and a snowy mountain chain including Mount St. Elias behind that. Unfortunately, this wave only breaks if the swell is in the right direction and of sufficient size, at low tide. We will have to wait until the last days of our stay to experience it with two friends of Jack, Dylan and Ryan, who are in town for a few days. Perfect 3 to 5 feet lefts, hollow and fast, which break for over 200 meters! We alternate shortboard, longboard and bodysurf. Waves that we will remember for a long time, that’s for sure!

....

 Yakutat 28

Yakutat 29

Yakutat 30

Yakutat 31

Yakutat 32

Yakutat 34

Yakutat 45

Yakutat 46

Yakutat 47

Yakutat 48

Yakutat 54

Yakutat 55

Yakutat 56

Yakutat 57

Yakutat 58

Yakutat 59

Yakutat 60

Yakutat 61

 

 

 

....

Mais après un mois de lits douillets, de bons petits plats cuisinés par Laura, et de diner à écouter les histoires passionnantes et souvent hilarantes de Jack, il nous faut nous remettre en route pour la dernière partie de notre trip. Il nous reste environ 320km sur la partie sud de la Lost Coast jusqu’à Gustavus, puis environ 120km jusqu’à Juneau. La pluie devrait nous accompagner la plupart du temps. 

Malheureusement, il faut croire que ces derniers mois intenses ont laissé des traces... Dès le deuxième jour de marche sur le sable mou avec un sac de 30kg, la tendinite au pied d'Arnaud ne tarde pas à revenir au galop, le genou de Cyril tire, et on est face à une difficile décision : continuer au risque de ne plus pouvoir avancer dans quelques jours et être obligés d'appeler des secours, ou faire demi tour maintenant ? On pèse le pour et le contre pendant deux bonnes heures, sous des trombes d'eau, et on décide finalement de ne pas tenter le diable. 

Jack et Laura nous accueillent à bras ouverts, puis on prend l'avion pour Juneau. On y passera quelques jours chez Ryan, le surfeur qu'on avait rencontré à Yakutat, puis c'est le retour en France, après 5 mois dont on se souviendra longtemps !

..

But after a month of comfy beds, good dishes cooked by Laura, and dinners spent listening to the exciting and often hilarious stories from Jack, we must resume our journey. We have about 320km on the south of the Lost Coast to Gustavus and then about 120km to Juneau. The rain should be with us most of the time. 

Unfortunately, it seems that the last few months of hiking took a toll on our bodies. On the second day of our hike, Arnaud's pain in the foot comes back, as well as Cyril's knee pain. These did not bother us anymore while in Yakutat, but hiking with a 30kg backpack in soft sand is a different story. We now have to take a tough decision: keep on going and potentially risk being stuck a couple hundred kilometers away from Yakutat, or turn back now. After two hours thinking about it under the rain, we decide to turn back. It's just too risky.

Jack and Laura welcome us back for a few days, and we then take a plane to Juneau, flying over the coast we had planned on hiking. In Juneau, we stay at Ryan's place (the surfer we met in Yakutat), and finally board a plane back to France. We sure will remember these past five months in Alaska!

....